Retrouvez toutes nos publications

A notre devoir de reporting s’ajoute celui d’une information fiable et régulière, délivrée sous forme de newsletter sur tous les sujets d’actualité liés à la gestion de patrimoines privés.

Sans oublier nos billets d’humeur qui font partie intégrante de l’identité de notre société.

Billets d'humeur

Les élections américaines, un alignement des planètes à court et moyen terme ?

La victoire de Joe Biden, avec vraisemblablement un Sénat républicain, sauf défaite républicaine en Géorgie en janvier, peut apparaître comme un scénario parfait pour tout le monde.

En effet, sur le plan domestique le président ne pourra pas faire passer au Sénat des réformes trop « socialistes » du type forte augmentation des impôts, renforcement de la régulation, contrôle indirect des prix en particulier ceux des médicaments etc. Au contraire, on peut espérer une mise en œuvre d’un plan de relance mesuré favorisant les investissements en infrastructure, dans la santé, la protection sociale et les énergies vertes.

Le sénateur Mitch McConnell et le futur président se connaissent bien. Ils peuvent peut-être s’entendre, donnant l’espoir, sur le plan domestique, d’une certaine cohabitation, d’un dialogue potentiellement constructif et peut-être d’un consensus sur les sujets essentiels.

Sur le plan extérieur, sans attendre un retournement de la vague de fond isolationniste et protectionniste des Etats-Unis, on peut attendre de Biden un ton beaucoup plus conciliant qui tranchera avec l’agressivité de Trump. On peut également espérer un retour partiel des Etats-Unis dans le concert des nations, avec une administration composée de collaborateurs compétents et expérimentés. Joe Biden défendra en effet le multilatéralisme, ce qui conviendra mieux aux européens.

L’Amérique a beaucoup changé en 30 ans. Elle est plus tournée vers l’Extrême Orient que vers l’Europe, elle s’intéresse moins à ce qui se passe en dehors de ses frontières et ne veut plus être le gendarme du monde, estimant faible son retour sur investissement de ses contributions à l’OTAN, l’ONU, l’UNESCO, l’OMS, l’OMC et autres organismes internationaux.

Bref, avec les annonces encourageantes sur le résultat des vaccins Covid et les élections américaines, enfin de bonnes nouvelles à court, moyen et long terme!

D’ailleurs, les marchés financiers, notamment européens, ne s’y sont pas trompés. Nous ne pouvons toutefois pas nous empêcher de remarquer que ces bonnes nouvelles ont été plus largement saluées en Europe qu’aux Etats-Unis, les investisseurs américains donnant l’impression de les avoir largement anticipées, fidèles à leur réputation d’éternels optimistes.

|

Prenez Contact avec nous

S'inscrire à la newsletter