Retrouvez toutes nos publications

A notre devoir de reporting s’ajoute celui d’une information fiable et régulière, délivrée sous forme de newsletter sur tous les sujets d’actualité liés à la gestion de patrimoines privés.

Sans oublier nos billets d’humeur qui font partie intégrante de l’identité de notre société.

Le Top du Scoring

AIR LIQUIDE, UN FLEURON INDUSTRIEL ET BOURSIER FRANÇAIS

Pourquoi en parler aujourd’hui

Au plus fort de la crise sanitaire mondiale, plus de 300 000 bouteilles d’oxygène médical étaient nécessaires pour traiter quotidiennement les patients souffrant d’une pathologie cardio-respiratoire liée ou non à la Covid-19. Avec une valeur comprise entre 10 et 15 milliards d’euros, ce marché ne représente pourtant qu’une petite partie de l’industrie des gaz industriels, évaluée à 80 milliards de dollars en 2020. Plus diversifié que ses principaux concurrents, l’irlandais Linde et l’américain Air Products, le français Air Liquide est un acteur présent sur l’ensemble de la chaine de valeur, de la production à la distribution. Sur 30 ans, la société affiche des métriques financières de qualité : plus de 5% de croissance des ventes (trois exercices en baisse seulement) et près de 7% de progression des bénéfices par action chaque année. Cela se traduit par une performance boursière annualisée supérieure à 9% à laquelle il faut ajouter le rendement du dividende, proche de 2% par an. Le groupe présente aujourd’hui des perspectives de croissance solides. Il a en effet enrichi son offre de nouvelles solutions pour servir des thématiques porteuses parmi lesquelles la transition énergétique, l’hydrogène décarboné ou les technologies de pointe.

Description

Créée en 1902, Air Liquide est spécialisée dans la production, la commercialisation et la distribution de gaz à destination d’une grande variété de marchés finaux. La « Grande Industrie » (24% des ventes) exploite des unités de production de grande taille pour servir ses clients de la métallurgie, de la chimie, du raffinage et de l’énergie. La division « Industriel Marchand » (44% des revenus) s’adresse quant à elle à des industries dont les besoins en volumes sont moindres (l’automobile, l’alimentaire et la pharmacie). Par ailleurs, nous vous parlions en avril dernier d’ASML, un leader mondial reconnu pour ses machines destinées à graver des puces électroniques. Air Liquide participe indirectement à ces procédés de fabrication en fournissant des gaz vecteurs qui garantissent leur propreté et leur stabilité. Ce segment représentait ainsi 10% des ventes du groupe en 2020, près de deux fois moins que celui de la santé (18% des revenus). C’est de cette diversification sectorielle que provient l’acyclicité de la société qui lui a permis de contenir le repli de son chiffre d’affaires à -6,5% en 2020, mais toujours supérieur à 20 milliards d’euros. Avec 30% de parts de marché, Air Liquide forme donc une sorte de duopole avec son grand rival Linde qui détient pour sa part 34% du marché.

Enjeux business, stratégie de développement

En parallèle de son métier historique, Air Liquide se positionne à la pointe de l’innovation. Sa division « Marchés Globaux et Technologies » travaille tout particulièrement sur des solutions destinées à remplacer les énergies fossiles pour le secteur automobile. Le groupe a notamment développé des stations de distribution de biogaz naturel et profitera du retrait progressif des voitures essence et diesel d’ici 2025 en Europe. De la même manière, il compte parmi les acteurs qui bénéficieront de l’essor de l’hydrogène. En 2020, le groupe avait d’ores et déjà conçu et installé 120 stations de distribution dans le monde. Il a également construit et démarré l’exploitation au Canada du plus grand électrolyseur à Membrane Echangeuse de Protons (ou « PEM ») permettant de convertir de l’électricité en hydrogène et d’en faciliter ainsi le transport. Air Liquide se place donc comme l’un des acteurs phares d’un marché en forte croissance qui pourrait atteindre 9 000 milliards d’euros d’ici 2050 selon Bank of America. Soit une taille équivalente à celle du pétrole aujourd’hui, ce qui offre une grande visibilité et des débouchés prometteurs à ce fleuron de l’industrie française. Plus fondamental encore à nos yeux, le réseau de distribution dont dispose la société nous parait crucial afin de transporter de l’hydrogène en grande quantité. Air Liquide nous apparait de facto mieux positionnée que la plupart des spécialistes du secteur.

Conclusion, éléments de scoring

Air Liquide se situe dans le premier décile des quelques 140 sociétés cotées analysées via notre modèle propriétaire de scoring. Force est de constater que cette société, bien connue et souvent appréciée par les investisseurs pour la qualité de son modèle d’affaires, ne présente que très peu de faiblesses. Elle est pénalisée par un endettement certes constant mais tout de même significatif puisqu’il représente près de deux fois l’excédent brut d’exploitation. Pour autant, la visibilité sur les ventes nous rassure sur la capacité du groupe à générer de façon durable suffisamment de cash flows pour se désendetter ou consolider le marché au gré des opportunités. Nous apprécions également la grande qualité d’une structure managériale expérimentée et organisée autour de Benoit Potier, président directeur général depuis 2006. Nous saluons enfin le traitement réservé aux actionnaires qui reçoivent régulièrement des actions gratuites à concurrence de 10% de leurs positions existantes. A plus d’un égard, Air Liquide, société dans laquelle nous sommes investis depuis plus de 20 ans, est donc une valeur sûre qui mérite de figurer parmi nos plus fortes et nos plus anciennes convictions.

|

Prenez Contact avec nous

S'inscrire à la newsletter