Le
Blog
News patrimoniales

Résistance fiscale

Dans le contexte fiscal actuel, il est primordial d’organiser son patrimoine et générer le moins possible de revenus et de plus-values taxables pour limiter l’impôt sur le revenu et bénéficier à plein du plafonnement de l’ISF. Pour y parvenir, deux moyens peuvent être mis en oeuvre : utiliser des enveloppes peu fiscalisées et vivre à crédit.

Les enveloppes peu fiscalisées de détention d’un patrimoine financier sont notamment l’assurance-vie, les PEA, les PEA-PME et les holdings patrimoniales à l’IS dans lesquels les dividendes et plus-values ne subissent pas d’imposition à l’IR. Ces revenus n’augmentent donc pas l’impôt issu de votre travail ou de vos retraites et n’impactent pas le calcul du plafonnement de l’ISF.

Vivre à crédit, c’est obtenir de sa banque ou de sa compagnie d’assurance-vie des avances de trésorerie. Elles peuvent prendre la forme d’avance sur contrat d’assurance-vie ou de crédit Lombard. Elles sont garanties par le contrat d’assurance-vie ou les portefeuilles titres déposés dans la banque. Les formalités sont légères. Le coût reste très raisonnable (3-4%) en comparaison du coût des
impôts sur plus-values ou dividendes.

Notre conseil
Essayer de transférer le maximum de patrimoine financier dans les enveloppes peu fiscalisées. N’hésitez pas à faire appel au crédit plutôt que de vous verser des bonus, des dividendes ou d’effectuer des rachats sur contrats d’assurance-vie. Le cas échéant, vous pouvez améliorer le plafonnement de l’ISF car vous générez moins de revenus.

|